Le Cheval de Carrousel,

Un souvenir Découpé

Wang Xiaochuan

La Galerie Paris Horizon a le plaisir de vous présenter l’exposition consacrée à l’artiste chinois WANG XIAOCHUAN, intitulée Le Cheval de Carrousel, un souvenir découpé qui aura lieu du 10 juillet au 31 juillet 2021.

 

Le cheval de carrousel, le cheval à bascule ...... le poney en bois est un élément récurrent dans les œuvres de l'artiste Wang Xiaochuan en 2020 (le thème apparaît pour la première en 2016 dans une œuvre intitulée Théâtre), il semble rappeler constamment au spectateur l'empreinte profonde laissée par les souvenirs d’enfance.

 

Le poney n'est pas représenté seul, il apparaît aux côtés de son jeune propriétaire, une fille ou, plus souvent, un garçon, que l'on devine être l'artiste lui-même.

 

Le poney n'est peut-être qu'un symbole ou un moyen par lequel l'artiste revient et revisite sans cesse un souvenir fragmenté dans le temps ou l'espace. L'arrière-plan est flou, le décor est la plupart du temps celui d’un extérieur, et le plus souvent, on a l'impression d'être dans un studio photo, un photomaton ou même sur une scène. Ici, l'artiste coupe, colle, combine et déforme arbitrairement des fragments de mémoire, en essayant de créer un effet de regroupement semblable à un montage cinématographique dans un espace plat en deux dimensions.

 

Si cet ensemble d'œuvres porte de fortes traces de l'écriture privée de l'artiste, celui-ci semble simultanément minimiser cette tendance. Par exemple, nous pouvons reconnaître l'image relativement claire et complète du poney, alors que les traits du visage de son jeune propriétaire ont été délibérément effacés par l'artiste. Et lorsque, dans deux des œuvres, les traits du personnage sont relativement intacts, celui-ci porte des lunettes de soleil, empêchant l'accès à l’intériorité du personnage.

 

L'artiste a mélangé la peinture à l'huile avec de la poudre, ce qui lui fait perdre sa luminosité, et la distance qui en résulte rend l'ensemble du tableau plus subtil. En outre, l'artiste utilise l'aquarelle sur lin pour exprimer le même thème, qui est plus riche en éléments de composition et plus coloré que le matériau à l'huile, plus propice aussi à l’expression du rêve.

 

Né en 1987 dans la ville la plus septentrionale de Heihe, en Chine, l'artiste Wang Xiaochuan est diplômé de l'Académie des beaux-arts de Xi'an en Chine, de l'Académie des arts du Yunnan et de l'Académie royale des beaux-arts de Liège, en Belgique. Il vit et travaille actuellement en Chine, en Belgique et en France.