2012-OTC-1.JPG

Outside in / Outside out

Sun xiaokang / 孙小康

du 21/01/2015 —— 21/02/2015

  Dès qu’il a commencé ses études par le grand concours d’entrée pour l’Ecole nationale supérieur des Beaux-arts de Paris, et durant les cinq années qui ont suivies, Xiaokang Sun s’est adapté à l’espace en deux dimensions résultant du cadre de la toile dans le but de créer un espace et un volume qui appartiennent à la 2D. C’est précisément en construisant une relation entre tous les éléments naissant de son pinceau sur la toile, afin de fonder la base de sa composition et révéler l’essence des objets, qu’il peint pour être compris à l’extérieur du cadre.  

 

    « On ne voit que l’objet que l’on est capable de voir. On ne voit que le contenant qui contient l’objet ». Une station, une usine, des bâtiments urbains ... les images comme ces « contenants » de la vie moderne apparaissent souvent dans les peintures de Xiaokang Sun. « Lorsqu’on essaie de faire apparaître l’essence de l’objet, cette essence appartient non seulement à l’objet lui-même, mais aussi à toutes les choses autour de lui. Il se forme une relation par cette construction ». 

 

   Ainsi, tous les éléments apposés sur la toile, représentant des scènes industrielles se constituent en un rythme qui ne distingue pas, dans leur sens intrinsèques ses oeuvres, des peintures de paysages peint par Paul Cézanne. Mais encore, ils conduisent à faire partir de nos consciences l’appréhension et la fuite en face des scènes industrielles, naturellement sombres et froides. Ils dévoilent, de cette manière, le sens infini de la Nature. 

 

    A l’instar du concept minimaliste qui souligne l’importance d’éliminer tous les éléments influant sur la conscience des spectateurs, afin que ces derniers puissent participer de façon autonome à la reconstruction des oeuvres ; les peintures de Xiaokang Sun évitent au maximum de manipuler et contrôler l’esprit en appliquant à la manière d’un mode d’emploi, des couleurs neutre, du gris et des couleurs primaires sur le grand espace qu’offrent ses toiles.

 

    À travers cette façon semblable à la peinture minimaliste, les peintures de Xiaokang Sun non seulement font halte aux images partout présentes dans nos esprits d’aujourd’hui pour séduire le public consumériste, et montrent également l’effort réalisé par le peintre pour retenir l’expression et l’épanchement des sentiments individuels afin qu’il puisse élargir au maximum la limite du cadre. De cette façon l’artiste nous invite à nous joindre au monde extérieur et à retourner par là-même à l’harmonie de la Nature, où la solitude individuelle n’existe plus.