IMG_4205.JPG

Elle me dit d'où elle vient 
Xiang ZhenHua / 向振华

  05/03/2015 ——18/04/2015

 Après quatre ans de travail, et une observation très proche du monde de la mode, le prometteur artiste chinois Xiang Zhenhua réfléchit sur la consommation de luxe et plus particulièrement sur le domaine de la mode qui fonde la base de sa réflexion, celle-ci qu’il fait évoluer en passant par différentes étapes du processus de création. A partir de là, il introduit une réflexion dans le monde de l’image sur la relation entre les hommes, les objets et la nature. 

 

 

       Les oeuvres vidéos de Xiang Zhenhua, en créant un effet de profondeur découpé par des lignes de couleurs spécifiques à nos anciennes télévisions, reconstruisent avec un regard plus objectif la scène du casting des mannequins sélectionnés : En même temps que les mannequins relèvent leur cheveux à la manière d’une crinière de cheval, elles se présentent et prononcent oralement d’où elles viennent. Ainsi nous savons d’où elles viennent, mais ce que nous ne savons pas, c’est où elles vont. Cette question à laquelle le mannequin ne peut répondre revient vers nous, spectateur, consommateur.

 

 

      Dans ses installations photographiques, les sujets principaux sont les objets portés par le mannequins, et les mannequins elles-même. Les objets et les mannequins ensemble deviennent éléments centraux du regard du consommateur : spectateur, véritable pouvoir, assis au niveau du podium.

 

 

      Le créateur ne se contente pas de rester sur cette manifestation directe pour montrer cette beauté superficielle mais pénètre à l’intérieur de celle-ci afin de trouver son véritable sens. Il remet l’objet et l’homme dans la chaine, processus de consommation : sélection - consommation - élimination -  abandon. 

 

 

      Xiang Zhenhua depuis son regard lointain et serein, se détache de ce qu’il a tenté de montrer dans ses créations afin de déconstruire la philosophie consumériste dans laquelle l’homme et l’objet coexistent dans un environnement superficiellement beau. A partir de là, il reconstruit le sens de l’existence de l’homme au lieu de le dévaluer en simple objet. 

 

 

      Xiang Zhenhua, appartient à la génération chinoise des années 1980, diplômé de l’école de l’image des Gobelins et de l’école nationale supérieure des beaux-arts de Paris. Au début de l’année 2013, il a participé à la préparation de la fashion week avec les grandes marques. Ici, il a sélectionné les images obtenues pour cette exposition dans le cadre d’une installation photographique où il continue sa recherche sur le phénomène de consommation dans la vie quotidienne de l’homme. 

 

 

      Pour la première fois, le sujet principal de l’image a été déplacé de l’objet jusqu’à l’Homme. Cela montre encore une fois la capacité artistique et le courage pour approfondir le sujet qu’il creuse depuis des années.